lundi 3 mars 2008

Demi-mazzocchio tissé blanc



Avant d'aller me coucher (dimanche soir si tard que c'est déjà lundi) je tenais à donner la preuve par l'image de la réalisation aboutie de mon demi-mazzocchio tissé (tout compte fait je me demande si on ne doit pas dire tressé bien qu'il ne s'agisse que du croisement de deux réseaux de lanières, les unes horizontales, les autres verticales). La version blanche me donne envie d'une version bicolore, à vrais damiers. Mais on voit ce que je voulais pouvoir continuer à voir, l'intérieur.

3 commentaires:

Liaudet David a dit…

J'ai toujours cru que tresser avait à voir avec le nombre trois comme les nattes des filles.
Je dirais bien que tu tisses mais le tissage évoque le plan du métier de basse ou de haute lisse (lice ?).Vite mon Larousse. c'est un peu aussi une armure en cotte de mailles. Donc on image un chevalier florentin ayant aux coudes un demi et sur la tête un entier.

Claude Lothier a dit…

Tresser, tisser, tramer... j'aimerais aussi trouver le terme exact.

Sylvère a dit…

J'aurais d'abord dit tisser...
Ensuite ça m'a fait penser à ceux qui fabriquent des chaises avec du jonc ou du rotin.
Apparemment dans ce domaine on parle de tressage, alors qu'il n'y a pas cette idée de 3 fils que j'associai comme David au mot tresser.
Quant à tramer, je vois ça plutôt comme des couches qui se superposent pour se mélanger visuellement et pas physiquement, mais ce n'est pas forcément la bonne définition...